IMG_2156

Castor d'Europe - Castor fiber

... même deux histoires... :)

Allez c'est reparti, la suite de nature de chez nous sera donc bien sur ce blog.

ça fait longtemps que je veux le faire cet article, mais je n'avais pas encore de photo de castor, maintenant c'est bon puisque j'ai eu la chance de l'observer deux soir de suite en Alsace, et pendant plus d'une heure la première fois :) .

La première histoire, très courte, est celle des relations entre les espèces et de la nécessité de la présence de toutes les espèces d'un écosystème, y compris les prédateurs. Aux Etats Unis se trouve le plus vieux Parc National au monde, c'est le Parc du Yellowstone. Vous vous demandez surement pourquoi je parle de là-bas sur un site dédié à la nature en France, mais c'est là que se trouve le meilleur exemple...

Malgré la protection de ce site, les rivières étaient jusqu'à il y a quelques années pauvres en biodiversité. Dans le parc, il y avait toutes sortes d'animaux, comme par exemple les bisons, mais les loups avaient été éradiqués. Un jour, il a été décidé de réintroduire le loup dans cette zone, et ce prédateur a à lui seul permis d'augmenter considérablement le nombre d'espèces présentes... pourquoi ?

C'est très simple, en l'absence de prédateur, les cerfs et autres ongulés n'avaient aucun stresse, et qu'est-ce qu'on fait quand on ne risque rien ? On se multiplie et on ne complique pas la vie... il leur fallait à manger, à boire, ils s'installaient donc au bord des rivières et broutaient tout ce qui se trouvait à proximité, l'herbe et les jeunes arbres, empêchant toute régénération de la forêt ou de la ripisylve.

Vous voyez où je veux en venir ? Quand le loup est revenu, les troupeaux de cerfs et biches ont du fuir pour ne pas se faire manger. Au lieu de rester toute la journée au bord des rivières, ils ont été obligés de se déplacer régulièrement. C'est ce qui pouvait arriver de mieux pour régénérer la ripisylve, comme quoi le loup est l'ami de la forêt. Bien sur, les ongulés continuent de brouter de jeunes arbres, mais au lieu de concentrer leurs dégâts sur un seul site, ils diluent maintenant leur impact sur tout le territoire. Résultat... ça pousse ! Quelques années après le retour du loup, la ripisylve a recommencé à pousser et si il y a des arbres au bord des rivières, c'est le castor qui peut revenir... et avec lui tout un cortège d'espèces, ce qui fera l'objet de la seconde petite histoire.

Avant de passer à cette seconde histoire, quelques éléments sur cette espèce et quelques photos quand même.

A votre avis, c'est gros un castor ? eh oui, c'est le plus gros rongeur d'Europe. Il peut mesurer jusqu'à 1m30 (dont 30 centimètres de queue) et pèse de 20 à 30 kilogrammes.

IMG_2030Et si je demande à un enfant la particularité du castor, il me parlera bien évidemment de la queue plate de ce mammifère semi-aquatique. On la distingue sur cette photo d'un castor en plongée (il est passé juste à mes pieds, alors pas évident de nuit de faire la mise au point en manuel d'un animal qui nage sous l'eau).

IMG_2017

IMG_2160On l'observe rarement, mais il est assez présent en France. On le retrouve ainsi (pour faire simple) dans la moitié est de la France ainsi que dans tous les départements traversés par la Loire. J'ai pris d'ailleurs pris ces photos en Alsace, dans l'Isère, la Drôme et le Vaucluse.

Ensuite si je parle de castor, on va me répondre que ça construit une hutte. Les huttes telles qu'on les imagine sont rares, le castor va principalement creuser un terrier dans la berge, sous un gros arbre qui fixera le sol. L'accès au terrier se fera dans l'eau et une bouche d'aération sera creusée au dessus du terrier. Le castor la recouvrira de branches pour éviter qu'un prédateur ne passe par là. Dans tous les cas, il passera donc par l'eau.

IMG_1966Sur cette photo on voit bien le tas de branche fermant la bouche d'aération et disposé juste derrière un arbre situé sur la berge. L'entrée du terrier se fait donc dans l'eau, sous cet arbre.

IMG_1946Voici le détail du tas de bois fermant l'aération.P1020182Ici, le niveau d'eau a baissé, et permet de voir l'entrée du terrier, ça donne une petite idée de la taille de cet animal.P1020233Bon si je parle du castor il y a donc un terrier, et quoi d'autre ? un barrage évidemment !IMG_3416ça peut ressembler à une simple accumulation de branches en raison du courant...IMG_3414... mais vu de près il n'y a aucun doute sur l'origine.IMG_3418Mais ça sert à quoi un barrage ? à retenir de l'eau oui mais quel est l'intérêt pour un castor ? pour attraper du poisson ?

Pour répondre à cette question, il faut connaître son régime alimentaire. ça mange quoi un castor ? Eh bien il est strictement herbivore. Il va manger des herbes, du feuillage et des écorces.

L'herbe, c'est facile à atteindre, l'écorce aussi, mais à condition d'être près de l'eau pour pouvoir s'enfuir en cas de problème. Puisque les arbres ne peuvent pas se déplacer, il faut que ce soit l'eau qui se déplace. Grace au barrage, le niveau d'eau monte et ça permet au castor d'atteindre de nouveaux arbres en toute sécurité.

Pour avoir plus d'écorce à manger et atteindre les feuilles, soit on grimpe dans l'arbre (mais ce n'est pas un écureuil), soit on fait tomber l'arbre. C'est l'option retenue par le castor...

IMG_1754A coups de dents bien placés il peut faire tomber toutes sortes d'arbres des plus petitsIMG_1752aux plus gros.IMG_3465C'est assez facile de reconnaître un morceau de bois coupé par un castor, on voit en effet toutes les traces de dentsP1020178

IMG_1962au sol, on retrouve des copeauxIMG_1963et souvent il reste un pinceau sur la branche coupéeP1020179L'arbre une fois coupé ne va pas mourir mais rejeter, c'est d'ailleurs comme ça qu'on produite l'osier pour les paniers, en coupant des saules pour qu'ils rejettent.P1020207Sur cette photo, on voit bien le crayon (l'arbre coupé) et tous ses rejets.

Voici un autre indice de présence du castor, pas évident à voir, c'est un garde manger. Comme le castor n'a pas de possibilité de regagner la terre depuis son terrier, il lui faut un stock de nourriture sous l'eau, il va donc coupe des fines branches et les coincer dans les racines des arbres, pour pouvoir les manger si une couche de glace recouvre la rivière ent hiver.IMG_1947Pour en revenir à la seconde histoire, comment le castor favorise-t'il la présence d'autres espèces ? Le plus logique c'est évidemment le barrage, qui crée une réserve d'eau au cours ralenti voir stagnant. Des poissons préférant les cours d'eau à faible débit vont pouvoir s'y installer, tout comme des insectes... et tout ce petit monde attirera des oiseaux...Mais en faisant monter le niveau de l'eau, on favorise aussi un habitat rare en Europe et d'ailleurs prioritaire, l'aulnaie-frênaie.1008633_10201384661597132_541268570_o

IMG_1834Moment inoubliable dans un milieu que je n'imaginais pas trouver en France, de l'eau chaude jusqu'aux genoux, des carex imenses, une mini jungle...

1008272_10201384709158321_856830231_oDans ces magnifiques milieux, on pourra retrouver la cistude d'Europe, ou des amphibiens comme cette salamandre tacheté - Salamandra samalandra1014815_10201384617916040_150967380_oEt puis ça ne saute pas aux yeux, mais si on regarde l'habitat du castor, on voit qu'il broutte l'herbe à certains endroits...IMG_1958

IMG_2139ça ne vous fait penser à rien ? C'est ce genre d'endroit que choisissent les canards colverts par exemple pour faire leur nid...

P1210747Bon c'est de la triche cette photo je l'avais faite en Irlande, mais c'est pour illustrer ;)P1020226Autre intérêt, que l'on devine sur la photo ci-dessous, c'est que le castor coupe du bois et transporte des branches... Sauf qu'évidemment il n'a pas de bras pour transporter tout ce bois, il tient donc les branches dans sa bouche, et forcément, ça traine au fond... Eh oui, on n'a rien inventé quand on drague un canal pour enlever la vase, père castor le faisait bien avant nous. Dans certaines rivières dégradées, le retour du castor permet aussi d'évacuer la vase qui a pu s'accumuler au fond, entretenant des chenaux vers des bras morts, ou permettant de retrouver la couche de gravier où peuvent frayer les poissons, vivres des moules d'eau douce ou des invertébrés en tout genre.

IMG_2152Bon allez, quelques photos de castor pour finir l'article... J'en oublierai presque de parler de son statut de protection. Le castor est bien évidemment protégé par la Loi en France, et inscrit aux Annexes II et IV de la Directive Habitats Faune Flore.

IMG_2155

IMG_2039N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter de ce nouveau blog pour pouvoir voir tous les nouveaux articles. Je garde l'ancien comme archive mais il n'évoluera plus.

Ah et pour ceux qui ne connaissent pas encore la bonne nouvelle, à la fin du mois je rentre dans le Gers pour y travailler :)

à bientôt