IMG_6297

Tulipe précoce - Tulipa raddii

Bonjour. Cette fois-ci je vais vous parler de plantes pour changer. La tulipe d'Agen - Tulipa agenensis, aussi appelée tulipe oeil-de-soleil, la tulipe précoce - Tulipa raddii et la tulipe sylvestre - Tulipa sylvestris.

J'en avais souvent entendu parler, mais je ne les avais encore jamais vues (merci à celles qui m'ont conseillé des endroits où les trouver). Il faut dire qu'il n'y en a pas partout, les trois espèces de tulipes sauvages présentes dans le Gers sont toutes les trois classées EN par l'UICN, c'est à dire en danger, ce qui leur vaut d'être toutes les trois protégées au niveau national.

Ainsi, sont interdits (L411-1 du code de l'environnement) :

"2° La destruction, la coupe, la mutilation, l'arrachage, la cueillette ou l'enlèvement de végétaux de ces espèces, de leurs fructifications ou de toute autre forme prise par ces espèces au cours de leur cycle biologique, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat, la détention de spécimens prélevés dans le milieu naturel ;

3° La destruction, l'altération ou la dégradation de ces habitats naturels ou de ces habitats d'espèces ;"

Alors, je pensais avoir vu la tulipe d'Agen, mais en regardant en détail dans un guide de détermination, il se trouve qu'il s'agissait en fait de la tulipe précoce, la tulipe d'Agen ayant tous ses tépales de la même taille et une tige beaucoup moins longue, pour ne donner que quelques critères. Je mettrai certainement cet article à jour si j'ai la chance de l'observer et de la photographier, afin d'avoir les 3 espèces réunies sur un même article.

Voici donc pour commencer la tulipe précoce - Tulipa raddii

IMG_6270L'inventaire des plantes protégées de France précise que les tépales sont très dissemblables : les sépales sont ovales, rétrécis à la base et atténués en pointe aigüe au sommet, enveloppant et dépassant nettement les pétales, moins larges et plus arrondis.

IMG_6271

Cette plante, comme les deux autres espèces de tulipes sauvages que l'on retrouve dans le département, n'est pourtant pas originaire du sud de la France. Son histoire est liée à l'homme, puisque cette espèce originaire d'Asie a été introduite en Italie puis en France par les romains, il y a 2000 ans. C'est donc tout autant un patrimoine naturel qu'un patrimoine culturel, trace lointaine du passage des romains chez nous.

IMG_6293

Ces espèces sont liées à l'agriculture. On les retrouve dans des espaces cultivés, où le sol est traditionnellement retourné à faible profondeur. Sans agriculture, elles risquent de disparaître, mais certaines pratiques, notamment les labour profonds ou l'utilisation de produits phytosanitaires, les menacent tout autant.

IMG_6342

IMG_6349

IMG_6399

IMG_6414

IMG_6430

IMG_6447

Tulipe sylvestre - Tulipa sylvestris

IMG_6461

IMG_6467Une belle station qui aurait dû être toute jaune de fleurs mais malheureusement quelqu'un était passé avant moi pour les cueillir, ignorant certainement qu'il s'agit d'espèces protégées.

Je ne sais pas si vous vous souvenez sur des précédents articles liées aux amphibiens, mais les causes de déclin de la plupart des espèces se résument avec le moyen mémotechnique C.H.I.P.S., chaque lettre correspondant à un risque : C pour changement Climatique, H pour la perte d'Habitat, I pour l'Introduction d'espèces Invasives, P pour la Pollution et S pour la Surexploitation.

Ici en réfléchissant, on trouve rapidement 3 facteurs : la perte d'habitat, que ce soit pas l'arrêt de l'agriculture sur certains terrains, le changement de pratiques agricoles ou l'urbanisation

IMG_6339

la pollution, par l'utilisation de produits phytosanitaire, et la surexploitation, par la cueillette des fleurs par des particuliers ignorant la rareté et le risque qu'ils font encourir à ces espèces. Le pire sur ce dernier point étant que l'impact ne se résume pas qu'à la cueillette des fleurs, mais aussi comme on peut le voir ci-dessous, par le piétinement de pieds non fleuris et la destruction par négligence de pieds, sans parler des bulbes qui seraient arrachés par négligence ou pour les collecter.

IMG_6472Les meilleures choses à faire pour les protéger, c'est peut-être d'en parler autour de vous, pour que tout le monde ait conscience des risques qu'un bouquet qui paraît anodin peut faire courrir sur toute une espèce déjà très fragile.

Merci, et à bientôt